Émissions Toutes les émissions

L'histoire du jour avec Michel Cardoze

Du lundi au vendredi à 7h55 et 12h50

2min

Michel Cardoze raconte Peire de Corbian et Aimeric de Belenoi.

Par le mercredi 18 janvier 2017
Podcasts : iTunes RSS
Aimeric de Belenoi dans un manuscrit du XIIIe siècle
Aimeric de Belenoi dans un manuscrit du XIIIe siècle

Un oncle et un neveu, tous deux poètes courtois, sont nés à Courbian, un bourg aujourd’hui inclus dans la commune de Bégadan, dans le Médoc.

Peire de Corbian (ou de Corbiac selon les documents) est l’oncle. Aimeric de Belenoi est le neveu. Tous deux, moines et troubadours, ont vécu et voyagé au début du XIII° siècle. C’est le neveu qui a le plus de talent. On connaît de lui une quinzaine de chansons. Aimeric a chanté et loué une dame Gentille de Rieux, vivant à Gensac-Saint-Julien, épouse de Raymond de Benque. Il a ensuite voyagé, en Savoie, en Italie –Dante le cite-, en Espagne et Catalogne. Les dames qu’il courtise en chanson et en vers rimés s’appellent Béatrice en Provence ou Eléonore à Toulouse. Ce poète se plaît à chanter un « amoureux échappé », repris et durement traité, perdu dans son rêve, ne voyant et n’entendant que sa Dame…Parfois les charmes de la Dame « forment dans son corps une danse » qui le saisit et l’emprisonne…Aimeric de Belenoi évoque un seigneur dont il dit : « le pouvoir maîtrise la peur et enlève à l’homme puissant le chagrin d’amour »…Ailleurs une Dame enlève son gant pour prendre le cœur du poète…Ainsi allait l’amour courtois en Europe entre 1217 et 1242…