Émissions Toutes les émissions

L'histoire du jour avec Michel Cardoze

Du lundi au vendredi à 7h55 et 12h50

1min

L'histoire des USA passe par Bordeaux, explication de Michel Cardoze.

Par le vendredi 20 janvier 2017
Podcasts : iTunes RSS
première rencontre entre Lafayette et Washington
première rencontre entre Lafayette et Washington

L’histoire des Etats Unis d’Amérique passe par Bordeaux parce que Lafayette a embarqué à Pauillac avec des fusils pour les insurgés, mais pas seulement.

L’histoire des Etats Unis d’Amérique passe par Bordeaux. On le sait par Lafayette, embarqué à Pauillac avec des fusils pour les insurgés, on sait moins que l’auteur du Barbier de Séville, Beaumarchais finança à hauteur de 3 millions de livres une flotte au capital de 5 millions, une flotte transportant 200 canons et leurs munitions, 25 000 fusils, de la poudre et des tenues militaires pour 25 000 hommes. Ces fournitures de guerre arrivèrent en Amérique en 1777, au tout début de la guerre d’Indépendance des 13 colonies contre l’Angleterre. La flotte partit de Bordeaux et l’armateur était la société Rodrigue Hortalez et Cie, parmi les associés de Beaumarchais, Abraham Gradis, le représentant le plus éminent de la communauté juive bordelaise. Beaumarchais revint plusieurs fois à Bordeaux pour surveiller les envois d’armes et de munitions aux insurgés indépendantistes américains. Il logeait, chez Lanes, pâtissier, rôtisseur, traiteur, place Puy Paulin. Homme d’affaire jusqu’au bout des ongles, Beaumarchais propose à Victor Louis l’architecte du Grand Théâtre des combinaisons spéculatives qui permettront de financer et d’achever plus rapidement la construction du monument que nous connaissons.Pour en savoir plus, vous pouvez lire cet article en cliquant.