Émissions Toutes les émissions

L'histoire du jour avec Michel Cardoze

Du lundi au vendredi à 7h55

1min

De JFK à Charles II d’Angleterre, le Pessac haut Brion plait au grand de ce monde

Par le lundi 30 janvier 2017
Podcasts : iTunes RSS
Michel Cardoze raconte Charles II d'Angleterre et Haut-Brion
Michel Cardoze raconte Charles II d'Angleterre et Haut-Brion

J’apprends que le roi Charles II d’Angleterre possédait dans ses caves du palais de Whitehall, 169 bouteilles de «Hobriono» en 1660, l’inventaire en fait foi.

Cela réjouit évidemment les propriétaires du château Haut-Brion : le prestige est ancien de ce grand cru classé ! Le Prince Robert de Luxembourg, dont la famille règne sur ces vignes aux portes de Bordeaux, félicite l’historien Alain Puginier de labourer les archives et la bibliothèque de Haut-Brion pour en extraire les pépites qui font rêver le visiteur. Les amateurs du Haut-Brion en bouteille sont assis à des tables qui ne font pas toujours rêver : cela a commencé par les tables diplomatiques de Talleyrand à Vienne en 1815, menus orchestrés par Antonin Carême ; rêve aussi guindé à la table de l’Elysée en 1938 pour le roi d’Angleterre Georges VI qui mouille ses lèvres d’un haut Brion 1924. Kennedy, président des Etats Unis, penchait aussi pour Haut-Brion. Normal, les vignobles de Pessac appartenaient à la famille de son secretaire d’Etat au Trésor, Douglas Dillon. Haut Brion et son vis à vis Mission Haut-Brion font toujours partie des Domaines Clarence Dillon. Visite guidée possible. Réservation recommandée