Émissions Toutes les émissions

L'histoire du jour avec Michel Cardoze

Du lundi au vendredi à 7h55 et 12h50

1min

L'histoire du lyçée Gustave Eiffel par Michel Cardoze

Par le vendredi 30 juin 2017
Podcasts : iTunes RSS
Gustave Eiffel a son lyçée à Bordeaux.
Gustave Eiffel a son lyçée à Bordeaux.

J’évoquais mercredi la construction d’un dépôt de mendicité par l’architecte Louis Combes, entre 1808 et 1811, dépôt devenu aujourd’hui le Lycée Gustave Eiffel.

Certes, mais entre le premier dépôt de mendicité et l’actuel Lycée, pas mal de péripéties ont animé ce qu’on appelait alors la Grande rue Saint Jean, devenue le cours de la Marne. En 1812, afin d’abriter les blessés de la guerre d’Espagne, perdue par les armées de Napoléon, on a dispersé les pauvres et les errants. Le bâtiment devient hôpital, on y croise des espagnols et des portugais qui refluent avec les armées de Napoléon, puis avec les anglais à leurs trousses. Sous la Restauration, le petit Séminaire est transféré de Bazas à Bordeaux, il s’installe dans l’ancien dépôt de mendicité-hôpital…Le bâtiment, qui appartenait au Département est cédé à l’Archevêché. Mais en 1906, en application de la Loi de Séparation de l’Eglise et de l’Etat, le bâtiment est placé sous séquestre. Encore une fois caserne hôpital militaire, refuge, puis enfin, en 1930, s’installe l’ Ecole Pratique de commerce et d’Industrie, qui deviendra beaucaup plus tard l’actuel Lycée technique. Sous l’Occupation, les locaux deviennent le siège des services de Transports de la Kommandantur allemande. Puis de nouveau, en 1944, les élèves reprennent le chemin de l’Ecole Pratique devenue bientôt Lycée. Bonne vacances à toutes et tous ! Le lyçée consacre un page à son histoire sur son internet.