Replay du lundi 1 janvier 2018

Une découverte bien étrange ce matin avec Michel Cardoze

- Mis à jour le

Qu’est ce qu’un butor ? Michel Cardoze vous raconte l'histoire de ce drôle d'oiseau

Un Butor en plein Bordeaux !
Un Butor en plein Bordeaux ! - Cláudio D. Timm on Flickr — Flickr

Le premier janvier 1953, deux riverains de la rue Lecocq au numéro 138, sur les terrains de l’ »Entreprise générale d’Electricité du Sud-ouest » et au bord du Peugue, cet affluent depuis canalisé de la Garonne, deux riverains donc, MM Cosson et Labrit capturent un butor. Un butor mais à tout prendre qu’est ce ? « Maraud, faquin, butor de pied plat ridicule ! » chez Edmond Rostand ; Ou bien « Mais voyez cette maladroite, cette bouvière, cette butorde.. » chez Molière...J’écarte l’écrivain Michel Butor, récemment disparu qui n’avait rien à faire sur les rives du Peugue le 1°janvier 1953. Par contre je trouve chez Chateaubriand « le butor doré qui se tient immobile sur une longue patte, comme un épieu ». Et voilà notre trouvaille de la rue Lecocq : un oiseau échassier de l’ordre des ardeïdés, au plumage brun tacheté, aux formes ramassées, ce qui le distingue de son cousin le héron au long bec emmanché d’un long cou comme dirait Lafontaine, donc plus élégant. Le butor de la rue Lecocq est en photo dans Sud-Ouest le lendemain de sa capture, sa présence en ville n’étant pas étrangère au fait que les quartiers bas de la ville sont inondés, égouts saturés, ruisseaux débordants, la Garonne est en crue et Bordeaux a les pieds dans l’eau. Bonne année à tous les butors et ceux qui ne le sont pas !

Mots clés: