Toutes les émissions

L'histoire du jour avec Michel Cardoze

Du lundi au vendredi à 7h55 et 12h50

La rue Marguerite Crauste à Bordeaux
La rue Marguerite Crauste à Bordeaux

Histoire d'une héroïne ordinaire avec la résistante Marguerite Crauste

Diffusion du vendredi 9 mars 2018 Durée : 2min

Journée des Femmes suite…Marguerite Crauste, Jacqueline dans la clandestinité, habitait rue de la Devise.

Elle travaillait aux PTT et avaient noyauté avec succès le bureau de poste de la place Saint Projet, où elle recueillait toutes sortes de renseignements utiles à la Résistance. Elle était entrée dans l’action patriote dés juin 1940 à coup de faux papiers et d’hébergement de clandestins. Le lieutenant Marchadier, sous chef du groupe « Alerte » la décrit comme une « femme qui a de réelles aptitudes d’organisation et une foi ardente en la France ». Elle sait où se procurer des explosifs pour un groupe qui agit à Jonzac en juin 44 en vue de détruire un dépôt de munitions. Elle les procure et les convoie jusque chez elle dans un carton à chapeaux. Elle expérimente le fonctionnement du mécanisme après plusieurs ratages. Marguerite Crauste, chef du groupe « Alerte » est repérée par les allemands à la suite d’un télégramme qui lui est envoyé. Elle est arrêtée le 14 juillet 1944. Au Fort du Hâ elle est torturée puis jugée par un tribunal militaire allemand. Elle est condamnée à être fusillée le 24 août. Elle est sauvée par la libération de la ville ce même jour. Marguerite Crauste était née le 20 mars 1897, elle est décédée en décembre 1964