Toutes les émissions

L'histoire du jour avec Michel Cardoze

Du lundi au vendredi à 7h55 et 12h50

Cessac est aussi connu pour son passé mérovingien.
Cessac est aussi connu pour son passé mérovingien.

Le village de Cessac est en émoi : un homme a disparu

Diffusion du vendredi 27 avril 2018 Durée : 1min

Le village de Cessac, dans l’Entre-deux-Mers est aujourd’hui répertorié pour ses gîtes ruraux, il y a 50 ans c'est une autre affaire qui agîte la commune.

En 1961, voilà plus d’un demi siècle, la commune abritait des champignonnières. Elle n’était pas la seule. L’Entre deux mers est truffé de carrières d’où la pierre fut extraite, qui bâtit tant de chartreuses, de châteaux, et de belles maisons. Fin Avril 1961, alors que l’opinion est plus attentive aux négociations avec le FLN qui vont mettre fin dans quelques mois à la Guerre d’Algérie, attentive aussi aux arrestations dans les milieux dits « activistes » après le putch des généraux à Alger –dont des arrestations en Gironde-, un mystère s’épaissit, comme on dit, autour de la disparition d’un homme, exploitant une champignonnière à Cessac. On se demande même si cette disparition en est une ou s’il s’agit d’un crime camouflé. Un vrai scénario pour série tv. Le personnage est aussi mystérieux que sa disparition. Il commercialise cinq kilos de champignons par jour mais cela ne suffit pas à  couvrir son train de vie : six enfants à Bordeaux avec son épouse, cinq ouvriers dans la champigonnière, deux secrétaires dans des bureaux rue Saint Rémi, un tracteur et un autoclave, une ID-19 en guise de voiture. Les 5 kg de champignons quotidiens ne sont pas la seule recette. Gendarmes de La Réole et Inspecteurs de la PJ  sont sur la brèche. Seul indice, un pied de biche apparemment ensanglanté. Une série télé vous dis-je ! Romanciers, à vos claviers !