L'histoire du jour de Michel Cardoze

Du lundi au vendredi à 7h55 et 12h50

Walter Spanghero en 1971
Walter Spanghero en 1971 - wikipedia / Domaine public

Les Capucins sont agités par une drôle d'affaire !

Diffusion du lundi 17 décembre 2018 Durée : 2min

Tous les matins Michel Cardoze revient sur les petites et les grandes histoires de Bordeaux et de la Gironde

Il fut un temps où le nom de Brunet régnait sur les Capucins, grâce à une boucherie aux multiples clientèles, du particulier aux collectivités les plus actives. Et puis la catastrophe est arrivée : d’abord des soupçons puis des révélations tangibles sur la mauvaise conservation des produits, sur le « rafraichissement » des viandes ou abats à coup de détergent. Scandale local vite passé aux profits et pertes par l’opinion, politiques compris, majorité et opposition. Le procureur dira pourtant au procès : « Chez les Brunet, c’était fraude à tous les étages » car un procès aura lieu en 2001. Mais en attendant, il fallait sauver la face en 98, et sauver la réputation du commerce local. Zorro Spanghero est arrivé. Décembre 1998, l’ancien rugbyman vedette est devenu un industriel de la viande dans l’Aude, avec frères et fils, il est devenu le roi du Cassoulet. Il reprend donc l’entreprise Brunet cette année là et promet de remettre de l’ordre et du bon produit. Qui pouvait imaginer alors, qu’une autre tourmente emporterait la société Spanghero, en 2013 pour cause de viande de cheval transformée en bœuf sur l’étiquette… ». Un conseil, bazadaise, blonde d’Aquitaine, veau de chalosse, limousine, aubrac, et méfiez vous des contrefaçons !