L'histoire du jour de Michel Cardoze

Du lundi au vendredi à 7h55 et 12h50

Jean Claude Camus et Johnny Hallyday
Jean Claude Camus et Johnny Hallyday - France Bleu

Un vendeur pas comme les autres pour une vente de grands Bordeaux !

Diffusion du jeudi 20 décembre 2018 Durée : 2min

Jean-Claude Camus, qui fût longtemps le producteur de Johnny Halliday, vend quelques fameuses bouteilles de Bordeaux

Jean-Claude Camus, le producteur fameux de Johnny Halliday vient de vendre sa collection d’armagnacs et quelques lots de grandes bouteilles bordelaises. Nous sommes en 2002, 18 et 19 décembre, la ville regarde, la ville en parle, la scène est à la Bastide, le cadre froid et neutre de la Salle des Ventes, Maître Briscadieu au maillet et au micro, car la vente est une vente aux enchères publiques. Des noms prestigieux volent au dessus des têtes d’un public rêveur : Gelas, Darroze, Janneau, négociants sérieux, certains mots sonnent aux oreilles des connaisseurs qui font la différence : Ténarèze, Bas-Armagnacs, sables fauves, folle blanche, Plant de Graisse, j’en passe. L’Armagnac est un produit rare et difficile, dira le commissaire priseur au soir de la vente, car il est un peu déçu par les prix auxquels il a dû laisser filer telle ou telle bouteille. Un flacon millesimé 1893 parti à 420 euros, presqu’une misère. Certaines bouteilles, rares, ont atteint le double, pas une d’aura dépassé les mille euros. Quant aux années 50 et 60, elles ont navigué entre 50 et 100 euros. L’eau de vie qui se présente comme la plus vieille du monde, cet Armagnac de respect, ne peut pas se boire comme une eau de mort le samedi soir en boîte. Eau de vie, vous dis-je, on en frictionnait les nouveaux nés autrefois, et un doigt sur la langue, mordious ! pour vérifier qu’ils étaient bien vivants…