Replay du lundi 31 décembre 2018

La fin de l'année 1951 agitée par une tempête !

30 et 31 décembre 1951…on fait le compte des dégâts d’une tempête majuscule en Gironde.

Le Paquebot Brazza au Port de Bordeaux
Le Paquebot Brazza au Port de Bordeaux

30 et 31 décembre 1951…on fait le compte des dégâts d’une tempête majuscule : un quartier de La Bastide inondé, la jetée promenade d’Arcachon disloquée et gondolée comme si King Kong s’était emparé  d’un jouet, des soldats rebouchant les trous dans une digue à La Teste, des navires tentent de franchir la barre entre Bayonne et Saint-Jean-de-Luz mais n’y parvenant pas, les cargos se réfugient au large. A Bègles, le mur du Petit Séminaire s’est écroulé sur 40 mètres et l’estey Sainte-Croix menace de sortir du lit. Cette tempête de 1951 nous permet de réaliser que le Petit séminaire du diocèse de Bordeaux était installé à Bègles jusqu’à sa fermeture le 24 décembre 1906. Le Parc de Mussonville en faisait partie. Bref, la tempête de 1951 se poursuit : Navigation impossible à l’entrée de l’estuaire. Les paquebots « Brazza » et « Formose » qui avaient quitté Bordeux pour leur destination, l’Afrique pour l’un, l’Amérique du sud pour l’autre se sont mis à la cape dans l’estuaire en attendant un peu de calme. Le service de pilotage a été suspendu. Ainsi, non seulement il y eut un Petit Séminaire à Bègles mais en plus des paquebots partis de Bordeaux sillonnaient les océans ! un autre monde !!

Mots clés: