L'histoire du jour de Michel Cardoze

Du lundi au vendredi à 7h55 et 12h50

Autoportrait de Goya (1771/1775)
Autoportrait de Goya (1771/1775)

On a volé l’autoportrait de Goya au musée d’Agen. L’affaire date de janvier 1949.

Diffusion du mardi 22 janvier 2019 Durée : 2min

On a volé l’autoportrait de Goya au musée d’Agen. L’affaire date de janvier 1949.

C'était il y a 70 ans donc. Le peintre Goya est quasi bordelais. Il a séjourné sur les bords de Garonne dans les années 20 du 19° siècle, il est mort à Bordeaux en 1828. Il a dessiné et gravé des scènes de tauromachies vues à Bordeaux.  Sa tombe fut longtemps bordelaise. La disparition de son autoportrait des cimaises du musée d’Agen est un sale coup. C’est aussi une rocambolesque affaire. La police judiciaire de Bordeaux est chargée de l’enquête. Le couple de voleur est vite identifié. Il s’agit du descendant d’un général russe et de sa femme, tous deux avaient gagné la confiance du gardien du musée, et avaient réussi, en détournant son attention un jour de fermeture, à découper au rasoir la toile de Goya. On les a pincé en Suisse, après avoir retrouvé leur véhicule à Lourdes. Joli palmarès de vols en tous genre partout où ils passent, au Portugal pour une gravure du XV° siècle, à Albi au Musée Toulouse-Lautrec ou à Baden Baden. On les repère facilement grâce au petit singe apprivoisé qu’ils trimballent avec eux ! Le moyen de passer inaperçu est étrange ! La morale est sauve : le Goya par lui-même a réintégré le musée d’Agen où peut rêver encore sous le regard du peintre.