L'histoire du jour de Michel Cardoze

Du lundi au vendredi à 7h55 et 12h50

Raymond Guérin
Raymond Guérin - © finitude.fr

Michel Cardoze veut vous parler d’un écrivain qui a vécu et travaillé à Bordeaux : Raymond Guérin.

Diffusion du vendredi 25 janvier 2019 Durée : 2min

"J’ai envie de vous parler d’un écrivain qui a vécu et travaillé à Bordeaux. Raymond Guérin" raconte Michel Cardoze ce matin

Si vous passez dans le quartier Saint-Seurin, sur les anciennes Allée Damour, au 31 (aujourd’hui place des Martyrs de la résistance), une plaque, fruit de l’obstination de Pierre Veilletet, journaliste et écrivain de bonne mémoire, rappelle l’existence et l’œuvre de ce grand méconnu.  Jean-Paul Kauffman nous a donné aussi, en 2004 à La Table Ronde, un « 31 allées Damour : Raymond Guérin, 1905-1955 ».  Raymond Guérin a exercé la profession d’agent d’assurance à son adresse bordelaise, car ses beaux romans ne l’ont jamais fait vivre, pourtant publié dans de bonnes maisons, dont Gallimard.  Mais  voilà, cette génération –Raymond Guérin n’est pas seul- a été écrasée par la gloire de Mauriac, entre autres…De Raymond Guérin, il faut lire « Zobain », réédité par Finitude en 2015, récit de la faillite d’un mariage, ou « L’Apprenti » réédité dans la collection L’Imaginaire, une plongée sans tabou dans les métiers de l’hôtellerie. Voilà pour commencer. Et je vous le garantis : vous n’oublierez pas Raymond Guérin, ce méconnu. Vous pourrez en savoir plus sur le site des éditions finitudes.