Replay du jeudi 28 février 2019

28 février 1533, un garçon prénommé Michel naît à Montaigne, en limite de l’aire bordelaise et du Périgord…

- Mis à jour le

28 février 1533, un garçon prénommé Michel naît à Montaigne, en limite de l’aire bordelaise et du Périgord…

Michel de Montaigne
Michel de Montaigne

Il y a des mosaïques gallo romaine pas loin, à Moncarret. Le bébé qui deviendra l’écrivain Montaigne dévorera l’oeuvre des anciens, Plutarque, Sénèque, tous des maîtres qu’il va annoter, citer, souligner, commenter comme un talmudiste avec les Ecritures saintes. Montaigne devient le symbole de la tolérance. Y a t il des raisons à cela ? Il est possible que les origines et la culture de sa mère y soient pour quelque chose. Car le grand-père maternel de l'auteur des Essais, Pierre Lopez, se serait converti au christianisme avant son départ d'Espagne. Sa fille, donc la maman de notre Montaigne, Antoinette Lopez de Villanueva (de Louppes de Villeneuve, après francisation du nom), serait ainsi une descendante en ligne directe de Pablo Lopez de Villanueva, brûlé vif par l'Inquisition espagnole en 1491. L’Inquisition, instituée par les rois catholique Isabelle et Ferdinand en 1478 a pour but d’obliger les juifs à se convertir. Les tribunaux d’église condamne les récalcitrants, jusqu’à les brûler, ainsi que leur Livre. Les juifs convertis de force sont dits « marranes » mais ils retrouvent leur foi et leurs pratiques dans l’exil,  parfois mélancolique, en particulier à Bayonne et Bordeaux. La maman de Montaigne était, elle,  passée par Toulouse. Les cimetieres juifs de Bordeaux Bayonne Peyrorade sont la trace en pierre de ces exils. Vous pouvez poursuivre sur le site de Flammarion pour lire "l'histoire juive Montaigne".

Mots clés: