L'histoire du jour de Michel Cardoze

Du lundi au vendredi à 7h55 et 12h50

En 1949, les chars évoquaient des villes plus proches.
En 1949, les chars évoquaient des villes plus proches. © Radio France - © Radio France - Mila Ta ninga

Début mars 1949 Bordeaux avait fait la fête en ville autour de chars de Carnaval !

Diffusion du lundi 4 mars 2019 Durée : 2min

Le carnaval des deux rives avait lieu hier à Bordeaux ! En 1949, les chars avaient une origine différente...

Début mars 1949 Bordeaux avait fait la fête en ville autour de chars de Carnaval venus de banlieues comme Eysines ou Gradignan et Bègles, voire Saint-Sulpice-et-Faleyrens ou Parempuyre. Les mêmes pages des journaux locaux, à côté des images de la foule et des chars fleuris, publient une colonne concernant le « ravitaillement ». Le  rationnement disparaîtra à la fin de cette année-là mais en mars 49 on distribue du sucre aux uns et pas aux autres, du sucre raffiné ou aggloméré..du lait rationné au quart de litre. Et puis les autorités prennent la peine de justifier –c’est le terme employé- les avantages des catégories J et V – J comme jeunes et V comme vieux. Ces deux catégories ont la priorité voire l’exclusivité –je cite- des « petits déjeuners sucrés cacaotés ». C’est logique ajoute le communiqué officiel, « car enfants et vieillards plus particulièrement exigent une nourriture substantielle, facilement assimilable, à haut pouvoir énergétique, car –tenez vous bien amis auditeurs- le petit déjeuner cacaoté vaut sous forme condensée, un repas complet ». Ainsi quatre ans après la fin de la guerre, la France rationnait l’alimentation et il y avait un ministère du Ravitaillement. Qui s’en souvient ?