L'histoire du jour de Michel Cardoze

Du lundi au vendredi à 7h55 et 12h50

Michel Cardoze
Michel Cardoze © Radio France - France Bleu Gironde

Bordeaux capitale du rock’n roll ? Une des capitales à coup sûr avec de nombreux groupes originaires de Gironde

Diffusion du jeudi 28 mars 2019 Durée : 2min

C'est (presque) la dernière de Michel Cardoze ! Michel a décidé de prendre sa retraite médiatique, alors ce matin il reste en studio jusqu'à 8h30.

Bordeaux capitale du rock’n roll ? une des capitales à coup sûr. La liste des groupes est impressionnante,  qui sont nés, entre Rock Scholl Barbey et salle du Grand Parc avant fermeture, une histoire qui se prolonge au Krakatoa, au Rocher de Palmer, à Bègles Terres Neuves, où dans des bars ici ou là, cette histoire est riche de titres bidouillés avec humour, des Blousons Noirs de Tony March à Noir Désir. Mais j’aime bien « Edgar de l’Est » ou les « Ignobles du bordelais ». On connaît mieux « Les Hurlements d’Léo ». On n’a jamais chaussé les « Stilettos », mais on a goûté aux « Rageous Gratoons ».  Le terreau fertile au rock s’est peut-être constitué à Bordeaux au tout début des années soixante. On a le souvenir d’une soirée des Quart de finale d’un Championnat de France des Guitares Electriques, instrument rock, s’il en est ! Ces Quart de finale eurent lieu dans la salle Ambroise Croizat de la Bourse du Travail, cours Aristide Briand, devant un public trépignant et enfumé. Ce championnat de France des guitares électriques fut organisé par un magazine aujourd’hui disparu « Nous les garçons et les filles ».  Ce souvenir suggère une idée : et si le grand vaisseau Art-deco du cours Aristide-Briand, qui fut le Temple du travail et du syndicalisme en son temps, devenait une grande Maison des arts et de la culture? On transmets à la municipalité bordelaise.