Émissions Toutes les émissions

L'histoire du jour avec Michel Cardoze

Du lundi au vendredi à 7h55 et 12h50

1min

C'était il y a lontemps, très longtemps le premier janvier de l’an 414 de notre ère !

Par le vendredi 1 janvier 2016
Podcasts : iTunes RSS

Le premier janvier de l’an 414 de notre ère, le roi des Wisigoths épouse à Narbonne Galla Placidia, fille de Theodose, le dernier empereur de l’empire romain unifié.

Après lui, il y aura un empire d’orient, capitale Constantinople, et un empire d’occident capitale Rome. C’est de celui là que les Goths vont s’occuper et quasi s’emparer. C’est un peuple venu du Nord, aussi civilisé que ses contemporains et en cours de conversion au christianisme via une de ses variantes. Ils sont arrivés en Europe du sud en suivant le Danube, avec chevaux, charriots et familles …Le mariage du roi Goth Athaulf avec la princesse Galla Placidia est un des signes forts de la pénétration de l’Empire romain fatigué par ces nouveaux venus plein de vigueur. D’ailleurs Athaulf prendra sans difficulté la Provence et l’Aquitaine et fera de Bordeaux et de Bazas, dés 412, ses capitales et résidences. Un général romain, Honorius ne l’entend pas de cette oreille, convoite Galla Placidia, et contraint Athaulf à passer en Espagne. L’historiographie dominante et l’archéologie ont plus ou moins négligé ces goths qui valent bien mieux pourtant que leur réputation. Mais il fallait que Clovis, le baptisé dans les règles, soit un demi siècle plus tard le vrai héros du roman national. Tant pis pour les Goths, à qui l’Aquitaine doit sûrement beaucoup..