Émissions Toutes les émissions

L'histoire du jour avec Michel Cardoze

Du lundi au vendredi à 7h55

2min

L'histoire du jour avec Michel Cardoze

Par le mercredi 27 janvier 2016
Podcasts : iTunes RSS

Il y eût des vaches laitières partout autour de Bordeaux et en Gironde.

 L’approvisionnement en lait, écrémé ou pas, fut local jusque dans les années 50-60, j’en témoigne. Nous allions avec le « carton de lait », une sorte de récipient métallique que l’on trouve aujourd’hui dans les brocantes, chercher un « demi de lait », entendez un demi litre ou un « quart », au bout de la rue. Le vendeur avait été livré le matin même du lait de vaches à l’herbe, à Villenave d’Ornon ou Mérignac. Il versait le lait avec une sorte de louche verticale. On surveillait la surface du bac. Parfois une mouche trop gourmande y flottait … Nous n’en mourions pas. Je trouve dans une étude du professeur Bonin, sur le ravitaillement de Bordeaux pendant la guerre de 14-18, les exploits de la répression des fraudes qui fait la chasse aux fraudeurs. Ceux qui « mouillent » le lait, à 20 voire à 50 % avec de l’eau. Ainsi on note la présence de troupeaux de vaches laitières à Pessac-Les Echoppes ou Gazinet, à Bègles, à Mérignac, à Villenave d’ornon, à Bordeaux même, à Talence, dans le quartier de Bacalan, au Bouscat, ou Floirac. Mais où sont nos vaches d’antan ?