Émissions Toutes les émissions

L'histoire du jour avec Michel Cardoze

Du lundi au vendredi à 7h55 et 12h50

1min

A Bordeaux, une démonstration de ballons tourne mal, nous sommes à la fin du XVIIIième siècle.

Par le mardi 22 mars 2016
Podcasts : iTunes RSS
Michel Cardoze
Michel Cardoze

Dans les années 80 du 18° siècle, c’est à dire les années qui précèdent la Révolution de 89, mais personne ne le sait , la France entière s’enthousiasme pour les premiers vols en ballon. On dit alors aérostats, ou vessies aérostatiques.

A Bordeaux c’est l’entrepreneur de spectacles Belleville (oui, le même qui a sa rue) qui organise les premières démonstrations. Son théâtre, joint à une salle de danse et un restaurant est situé dans ce qui fut les marais de la Chartreuse, entre les actuelles rue Tastet et du Tondu, au delà du cours d’Albret. Cela s’appelle le Colisée Belleville. Et le 3 décembre 1783 Nicaise Belleville, ancien confiseur à paris devenu entrepreneur de comédie à Bordeaux, annonce un lâcher de ballons. 5000 personnes se présentent, entrée payante. Les vessies aérostatiques ne parviennent pas à décoller du sol. Colère de la foule qui saccage théâtre, restaurant et salle de danse ! La police arrive, se fait rosser et s’enfuit sous une pluie de six cent chaises. Nicaise Belleville collectionna les avatars et les succès. Il a passé sa vie en procès avec le Grand Théâtre auquel il devait verser des taxes pour compenser la concurrence. Il est mort ruiné en 1811.