Émissions Toutes les émissions

L'histoire du jour avec Michel Cardoze

Du lundi au vendredi à 7h55 et 12h50

2min

Michel Cardoze évoque le parcours du résistant Gustave-Louis Rochemont

Par le mercredi 30 mars 2016
Podcasts : iTunes RSS
Michel Cardoze
Michel Cardoze

Voici l’histoire de Gustave-Louis Rochemont, dit Loulou. Il était né le 29 mars 1904 à Port-au-Prince, dans l’île de Haïti.

Ses ancêtres étaient esclaves, africains victimes de la traite. On le retrouve à Bordeaux, chez les Jésuites jusqu’à l’âge de 18 ans. Il apprend le métier d’électricien et entre en 1931 à la papeterie CENPA, à Bègles. Il s’engage au Parti communiste, il édite un journal d’usine, « le cri de la Cenpa ». Son épouse Georgette tient un bar rue Pierre Curie à Bègles, « chez Loulou ». Le bistrot sert de lieu de réunion. On retrouve Gustave-Louis sur le Massilia en route vers l’Afrique, puis de retour à Bordeaux sur le Foucault, embauché par les Chargeurs-réunis. Puis chez Joyaux, en 1940, à Talence, usine de fers galvanisés. Les patrons de cette usine, le père et l’oncle de l’écrivain Philippe Sollers, eux même résistants gaullistes (je dis çà entre parenthèse, ce n’est pas rien), donneront d’excellents renseignements sur lui à la police de Vichy venue enquêter. La direction de la Cenpa au contraire le dénonce comme agitateur communiste. Il a été arrêté en décembre 1940. Interné au 24 quai de Bacalan puis au camp de Mérignac-Beaudésert, désigné comme otage aux occupants allemands, il est fusillé à Souge le 24 octobre 1941. Il a 37 ans.