Toutes les émissions

L'histoire du jour avec Michel Cardoze

Du lundi au vendredi à 7h55 et 12h50

Exemple d'une gabare restaurée ici pour des promenades sur la Dordogne
Exemple d'une gabare restaurée ici pour des promenades sur la Dordogne © Radio France - La gabare Adèle et Clarisse - ©Richard Garcia FB

La douane fait une énorme saisie de cigarettes à Saint Ciers sur Gironde ! Ecoutez Michel Cardoze

Diffusion du mardi 8 mai 2018 Durée : 1min

Transbordement à risque d’un chalutier espagnol joliment baptisé « Amor » vers une gabarre charentaise de trois tonnes et demie de cigarette.

La contrebande fut un sport de haut niveau pendant les quinze ou vingt ans qui suivent la seconde guerre mondiale : en mai 1958, les douanes françaises coursaient de nuit et en haute mer au large du Verdon le bâtiment qui n’avait conservé à son bord que les cartons enveloppant les cartouches de cigarettes…La même nuit les gabelous tricolores débusquent dans une crique de Saint Ciers sur Gironde la gabarre « Andrée-Suzanne » bourrée à ras bord de cigarettes prêtes à fumer pour un montant de 35 millions de francs au tarif officiel. Marins espagnols et français, étaient transférés, tenez vous bien, au « dépôt de sûreté » de la rue Boulan à Bordeaux. Détail d’époque : rue Boulan, en pleine ville, à l’arrière de l’Hôtel de Lalande, Musée des Arts Décoratifs et aujourd’hui du design, se trouvait une prison, dépôt de sûreté. Cela se visite aujourd’hui, et on y expose l’œuvre de Martin Szekely intitulée « Construction ». C’est bon, quand les prisons deviennent des objets d’art !