Toutes les émissions

L'histoire du jour avec Michel Cardoze

Du lundi au vendredi à 7h55 et 12h50

La première rencontre entre Lafayette et Washington
La première rencontre entre Lafayette et Washington

Lafayette est parti de Bordaux pour rejoindre les insurgés américains. Michel Cardoze nous le raconte depuis Washington

Diffusion du mardi 30 janvier 2018 Durée : 2min

C'est la semaine américaine de Michel Cardoze : depuis Washington il raconte les histoires entre Bordeaux et l'Amérique !

Lorsque je fais le tour de la Maison Blanche dans l’espoir d’apercevoir le profil du Président, je tombe, heureusement sur la statue de Lafayette, dans le square du même nom. Bordeaux, d’où Lafayette est parti pour soutenir les insurgés américains,  joue un rôle essentiel dans la génèse de l’Indépendance américaine. Un autre homme, sans statue celui là,  vaut le détour, il s’appelle John Bondfield. Ce John Bondfield arrive à Bordeaux en 1777. C’est un ancien négociant installé au Québec. Il est marchand d’armes pendant la guerre anglo-française qui aboutit à la perte du Canada par la France et à la fin de la « Nouvelle France » des Grands Lacs au Mississipi. Il quitte les colonies anglaises et arrive à Bordeaux en 1777. L’année suivante, en 78 il est mandaté par le comité secret du Congrès américain insurgé pour s’occuper des navires et cargaisons américains qui pourraient transiter par Bordeaux. Il doit renseigner les indépendantistes américains sur les difficultés éventuelles de ce trafic.  Il n’a aucun statut officiel vis à vis des autorités françaises mais il rêve, notre John Bondfield, de devenir le premier consul des Etats-Unis à Bordeaux. Il a rencontré Thomas Jefferson lorsque ce dernier a séjourné à Bordeaux et dans le vignoble. C’est Bondfield qui achemine vers Jefferson outre-atlantique les tonneaux de sauternes (d’Yquem) et de graves (Haut-Brion) qu’il a goûté et acheté sur place…Mais voilà, c’est Joseph Fenwick qui sera nommé Consul à Bordeaux. Bondfield n’en finira pas d’être déçu, victime de l’ingratitude de  Thomas Jefferson.