Toutes les émissions

L'histoire du jour avec Michel Cardoze

Du lundi au vendredi à 7h55 et 12h50

Les départements changent de nom à la Révolution
Les départements changent de nom à la Révolution

Le département de la Gironde change de nom au cours de la Révolution française

Diffusion du jeudi 26 octobre 2017 Durée : 1min

En 1790, l'Assemblée constituante établit la carte des départements français et fixe leur nombre à 83.

Le département de la Gironde s’est aussi appelé le département du Bec d’Ambès, pendant une courte période de la décade révolutionnaire, celle où le mot Gironde était mal vu, en raison du poids des députés girondins opposés aux Montagnards de Robespierre. Mais les cantons sont demeurés des cantons, souvent, depuis leur création, découpés et redécoupés, perdant vite le siège des juges de paix ou des sapeurs pompiers, et souvent des gendarmeries dont ils étaient tous dotés à l’origine. Mais le mot canton, d’où vient-il ? Eh bien pour une fois, c’est un mot occitan qui s’est imposé au pays entier, ce mot « canton », « cantou » ou « cantoun » signifiant « pierre d’angle », coin, carrefour. Le mot est venu d’Italie du nord, « cantone » où il a ce sens de « coin » devenu « portion de territoire ». « Sap y faïre, touto peïro, li fa cantou » Il sait y faire, de toute pierre il fait une pierre d’angle…Le sens de Cantou, coin du feu, s’est étendu jusqu’à désigner la cheminée elle-même en Auvergne notamment. La cantonnade, cantounade, est le territoire où se refugie l’animal traqué, son territoire de prédilection. Par extension du sens, les cantonniers furent chargés d’entretenir une portion de route appelée canton ; idem les cheminots chargés de surveiller un canton, une portion des voies.