Toutes les émissions

L'histoire du jour avec Michel Cardoze

Du lundi au vendredi à 7h55 et 12h50

Adrien Marquet en 1932
Adrien Marquet en 1932 - © domaine public

Le maire de Bordeaux est mort ! Nous sommes le 3 avril 1955 et Adrien Marquet vient de mourir

Diffusion du mercredi 4 avril 2018 Durée : 2min

Après avoir fait un malaise cardiaque lors d'un meeting, l'ancien maire de Bordeaux Adrien Marquet est mort d'une crise cardiaque.

Lundi 4 avril 1955 : la Une de Sud Ouest annonce sur deux colonnes avec photo : « Mort de M. Adrien Marquet/L’ancien maire de Bordeaux qui la veille avait eu un léger malaise au cours d’une réunion publique a succombé à une crise cardiaque ». Décès officiel au 14 rue Cabirol, l’hôtel particulier la Veuve Chaumette, sa compagne épousée récemment, à deux pas de l’Hôtel de Ville où il a régné en maire-maître de 1925 à 1944, dérivant, selon l’expression des historiens, de Jaurès à Pétain. C’est en effet un ministre du premier gouvernement Pétain, puis partisan de l’ultra collaboration, qui sera condamné à l’indignité nationale, privé de ses droits civiques, donc inéligibles, au cours d’un des derniers procès de la Collaboration fin 1947. Marquet n’avait pas renoncé à revenir dans le jeu politique. Parrainant une liste « Marquet sans Marquet » en 1953 il fragilisa la majorité de Jacques Chaban-Delmas, puis rêva de se présenter aux législatives de 1956. Il avait encore des appuis, déclarés ou tacites, à droite et à gauche. Les réunions publiques dans l’amphi de la vieille Athénée, aujourd’hui disparue, rue des Trois Conils, furent houleuses, les services d’ordre des gaullistes et du parti communiste se donnant la main pour saboter ses discours et intimider ses partisans. Adrien Marquet regretta de n’être pas mort à la tribune, ce qui eût été un couronnement de sa carrière. C’est Sud-Ouest qui rapporte cette phrase, prononcée paraît-il sur son lit de mort, le lendemain matin de la réunion publique et de son malaise. Tellement élégant, le bel Adrien, comme on l’appelait complaisamment aux Capucins, il rêvait aussi d’une belle mort ! Une ambition qui a très mal tourné, c’est le moins qu’on puisse dire !