Replay du mardi 29 janvier 2019

Le Signal, cet immeuble de Soulac menacé par la mer depuis près de 50 ans, mais toujours debout

Sans mauvais jeu de mot, cette histoire d'immeuble qui a presque les pieds dans l'eau et qui fait l'objet d'actions en justice est un véritable serpent de mer.

L'immeuble Le Signal à Soulac-sur-mer vidé de ses habitants depuis 2014
L'immeuble Le Signal à Soulac-sur-mer vidé de ses habitants depuis 2014 © Radio France - Stéphanie Brossard

Et si l’on reparlait du « Signal » ? Cet immeuble planté sur la dune à Soulac, que la nature avait condamné avant la justice ! 1964, le préfet signe un permis de construire. Avait-il consulté un géologue ? Un bâtiment A sort de terre ou plutôt du sable. Puis un bâtiment B en 1970. Personne n’imagine alors que la dune végétalisée serait un jour mangée par l’océan. La dune protégeait l’immobilier et l’avait placé à 200 mètres de l’océan. On pensait la distance raisonnable. 46 ans plus tard, l’érosion côtière a progressé, mais l’immeuble est encore protégé par une bande de sable à peu près couverte de végétaux. En 2010, vus de la plage, les immeubles semblent prêts à basculer, comme un vulgaire blockhaus du Mur de l’Atlantique construit par l’Allemagne de Hitler, pour mille ans, disait il !

On voit tout ça très bien sur une série de photographies aériennes publiées par le site des Archives de Sud-Ouest. 

Est-ce qu’on s’est demandé pourquoi les peuples marins de la plus haute Antiquité, méditerranéens ou celtes, ne construisaient jamais leurs habitations au bord des mers qu’ils parcouraient pourtant, à la voile ou à la rame? Ulysse, revient ! Les prétendants orgueilleux en veulent encore à Pénélope ! 

Mots clés: