Toutes les émissions

L'histoire du jour avec Michel Cardoze

Du lundi au vendredi à 7h55 et 12h50

Une Georges Irat, Modèle "A"
Une Georges Irat, Modèle "A"

Les automobiles Georges Irat

Diffusion du jeudi 25 octobre 2018 Durée : 1min

Le constructeur était autrefois installé à Bègles

J’évoquais la semaine passée la marque automobile Georges Irat et son usine de moteurs diesel DOG à Bègles. La marque Georges Irat aura tout essayé : le roadster de luxe avec suspension en anneaux de caoutchouc, le moteur de tracteur agricole, le générateur et même la voiturette électrique, voire une « voiture du bled » destinée à l’Afrique du nord. La voiturette électrique Georges Irat a vu le jour pendant la guerre alors que le carburant devenait rare ou était réquisitionné par les occupants. La marque vit encore chez les collectionneurs membres d’un club. Ils ont même participé en février 2011 à une première Traversée de Bordeaux par des véhicules de collection, départ des Quinconces. 

Quant à la « voiture du bled », elle fut conçue par Emile Petit et Georges Irat tente de la produire au Maroc après la guerre. Des prototypes équipés d’un moteur Panhard bicylindre sont en démonstration devant les acheteurs possibles de l’armée. Il faut croire que le trio gagnant de l’après-guerre Renault-Peugeot-Citroën a convaincu les décideurs de ne pas suivre Georges Irat l’inventeur inépuisable. La « voiture du bled » restera dans les  magasins du souvenir du bon vieux temps de la colonisation.