Toutes les émissions

L'histoire du jour avec Michel Cardoze

Du lundi au vendredi à 7h55 et 12h50

Un bar à Bordeaux
Un bar à Bordeaux © Radio France - Nicolas Fauveau

Les cafés de la place de la Victoire à Bordeaux

Diffusion du lundi 9 avril 2018 Durée : 1min

Le Café Chez Auguste, place de la Victoire, change de main.

C’est Sud Ouest qui l’annonce en manchette le 8 avril 2008. Ainsi va la vie dans le monde de la limonade et de la brasserie. Les affaires se vendent et se revendent ! Mais qu’un propriétaire change place de la Victoire et cela devient un événement. Cette place Saint-Julien, puis Porte d’Aquitaine, devenue Place de la Victoire a toujours été un lieu de rassemblement, revendicatif ou festif, notamment étudiant. Il y a cinquante ans, le 13 mai 1968, c’est place de la Victoire qu’eut lieu la plus grosse manifestation des événements bordelais de mai-juin . 

Depuis, la société a changé et les terrasses de café ont pris la place des cortèges. Cette place a toujours été celles de grands cafés où les liens se cultivent, et la fête aussi. Le Plana en a vu, il s’est agrandi depuis que  Georgette débutait debout sur les tables, ou depuis quelque 3° mi-temps avec farandole nue. Auguste a l’œil sur la vieille fac de médecine et les carabins en goguette ou en examen. Côté sud, il y eût le Gaulois, aujourd’hui disparu et remplacé par d’autres enseignes festives hispanisantes. Lorsque dans les années 60 les étudiants ont commencé à déménager vers Talence et Pessac, on  a craint la fin du bordeaux étudiant, entre New York, Café des Arts, Auguste et Plana. Eh bien non,  tout a résisté, et le tramway a confirmé que le vrai campus est entre Victoire et Pasteur et Victor Hugo. Que çà dure, surtout !