Toutes les émissions

L'histoire du jour avec Michel Cardoze

Du lundi au vendredi à 7h55 et 12h50

L'opération Frankton fait l'objet de nombreux films
L'opération Frankton fait l'objet de nombreux films - capture d'écran youtube

Les Royal marines attaquent le port de Bordeaux en Kayak. Nous sommes en décembre 1942.

Diffusion du mardi 5 septembre 2017 Durée : 2min

Le Verdon-Bordeaux, puis Bordeaux-Saint Genès-de-Blaye en canoé, cela ne vous dit rien ?

Aujourd’hui un groupe d’hommes des Royal Marines va reconstituer l’exploit héroïque des aînés en décembre 1942, il y a 75 ans. L’ Opération Frankton a consisté à débarquer dix hommes et cinq kayaks sur une plage du nord-médoc, à eux de remonter l’estuaire de la Gironde en pagayant de nuit afin, parvenus dans le port de Bordeaux de faire sauter le maximum de navires de guerre allemands à l’aide de mines aimantées posées sur les coques. Dans le port, six navires ont été touchés par ces mines britanniques. Les pompiers français du Port, sous l’autorité de l’ingénieur Raymond Brard, du réseau de résistance Triangle-Phidias aggravent volontairement les dégâts en inondant les navires touchés. Deux d’entre eux coulent. Les survivants du commando (il y eût d’abord deux noyés et deux capturés), via Ruffec plus au nord, tenteront de rejoindre l’Espagne et Gibraltar, aidés par des Résistants catalans et républicains espagnols. Cachés trois jours dans une métairie de l’Entre deux mers, quatre d’entre eux seront capturés par la gendarmerie française à La Réole, ils seront fusillés. Il n’y eut que deux survivants. Des monuments et stèles témoignent à la Pointe de Grave, St Georges de Didonne, Royan et Montalivet. Aujourd’hui, avec «Special Boat Service Association» Saint-Genès-de-Blaye célèbre ces héros de la nuit.De nombreux sites et ouvrages évoquent cette page de l'histoire comme celui-ci par exemple ou encore avec cette vidéo.