Toutes les émissions

L'histoire du jour avec Michel Cardoze

Du lundi au vendredi à 7h55 et 12h50

Michel Cardoze
Michel Cardoze © Radio France

Louis Crepel, monteur-électricien, a pris ses quartiers d’hiver à la remise du Prince Noir, à Talence.

Diffusion du mardi 4 décembre 2018 Durée : 2min

Il s’appelait Louis Crepel, 30 ans d’âge en 1958, le 4 décembre.

Il est monteur-électricien dans un cirque qui a pris ses quartiers d’hiver à la remise du Prince Noir, à Talence. Tiens c’est quoi la remise du prince Noir, et qu’est ce que s’est devenu ? un supermarché ? un parking ? peut-être. Louis Crepel va voir un copain à l’hôpital Saint-André. Il voit des malades qui dorment en dansant d’un pied sur l’autre. C’est du moins ce qu’il raconte aux policiers le lendemain. Car l’ouvrier de cirque s’est fait passer pour un professeur de médecine venu de Lille, enfilant une blouse blanche et passant la visite suivi de la cohorte des internes et de surveillantes coiffées, dont une religieuse. Il distribue les instructions, ordonne la camisole de force pour deux récalcitrants mal réveillés. Là, le doute s’installe chez les personnels, on aperçoit une chemise rouge sous la blouse blanche et on note que le professeur de Lille est mal rasé. La police est appelée et le gaillard mis en sûreté dans les locaux actuellement transformés en musée du design, à l’arrière du Musée des arts décoratifs,. C’était alors une prison de proximité pour la sureté urbaine. Le faux médecin a été remis en liberté, aucun procés verbal, se faire passer pour un médecin n’est pas un délit, il n’y a eu aucun dommage. Ainsi allait les rêves d’un électricien de cirque en décembre 1958 !