Toutes les émissions

L'histoire du jour avec Michel Cardoze

Du lundi au vendredi à 7h55 et 12h50

Lucien Boyer
Lucien Boyer

Lucien Boyer, natif de Léognan en 1876, chansonnier sans frontière

Diffusion du mercredi 29 mars 2017 Durée : 1min

J’évoquais récemment Lucien Boyer, natif de Léognan en 1876, et aventurier sans frontière, acteur d’un tournée-tour du monde qui dura trois années à partir de 1902 avec la bénédiction du directeur du Figaro...

Lucien Boyer est aussi un auteur de chansons qui racontent une époque pas toujours reluisante. Il fut un chansonnier aux Armées pendant la guerre de 14-18. On disait de lui qu’une de ses chansons avait le même effet qu’un quart de pinard, je cite. Il fut décocré de la Légion d’Honneur par Clémenceau pour avoir aidé les polus à supporter les cafards, le cafard, la boue, les cadavres et la mort. Plus tard, son dérapage le moins controlé fut une chanson mise en musique par Vincent Scotto intitulée « Viva Mussolini »… Le dictateur fasciste de l’Italie n’en aurait pas demandé davantage ! Outre le fameux « Mont’là d’ssus et tu verras Montmartre », laquelle butte rouge mérite mieux, Lucien Boyer est l’auteur de «Oh ! dis, chéri, oh ! joue-moi-z'en/D'la trompette (bis)/Il s'excusait en lui disant/D'un air bête/Je l' regrette/Je suis un trompette en bois.» Texte immortel qu’on peut entendre de différente façon, à Léognan et ailleurs !! Vous pouvez écouter une version ici par exemple.