Toutes les émissions

L'histoire du jour avec Michel Cardoze

Du lundi au vendredi à 7h55 et 12h50

Bordeaux a eu lui aussi son Mai 1968
Bordeaux a eu lui aussi son Mai 1968 - © la Geste éditions

Mai 1968 : que s'est-il passé à Bordeaux ? Les histoires de Michel Cardoze

Diffusion du jeudi 3 mai 2018 Durée : 2min

Pendant que Paris s'enflamme, Bordeaux est encore assez calme en ce 3 mai 1968

Mai 68…les « évenements », grèves, barricades, cortèges immenses, occupations d’usines, à Bordeaux aussi, Mai 68, voici un demi-siècle, eût son lot de cortèges, de grève sur le tas, et même sa nuit  de barricades et de cageots. Mais au Premier de ce mois de mai 68 devenu mythique, comment s’est présentée la journée ? D’un calme qui semble précéder la tempête, puisque nous savons qu’il y eût la tempête. Mais le premier mai 68 à Bordeaux se résume à un bal, un défilé et deux meetings, avec des discours très longs. Le Bal a lieu dans le hall de la Bourse du Travail du cours Aristide Briand. Foule bigarrée dés 14 heures, français, espagnols, portugais, soldats (sur la photo de Sud-ouest, on distingue les bérets à ponpon des marins), étudiants, et africains en nombre. Voilà pour le balloche qui dure jusqu’à 19h. Sage. Paso doble et Twist again. Sage aussi le défilé matinal de la CGT, de Jean Jaurès à la République, avec deux heures de discours pour conclure. Il est question de l’emploi, des fermetures d’entreprises –celle des Chantiers de la Gironde, sur la rive droite, est toute fraîche-. Du côté de FO, on est rassemblé dans l’autre Bourse du Travail, rue de Lalande, pour écouter un secrétaire confédéral faire l’éloge du syndicalisme libre. En lisant les comptes rendus de ce Premier mai 68, on ne peut rien deviner de ce qui a commencé au mois de mars à Nanterre et ce qui en train d’advenir à Paris avec l’occupation de la Sorbonne. Les événements sont encore loin.