Toutes les émissions

L'histoire du jour avec Michel Cardoze

Du lundi au vendredi à 7h55 et 12h50

Michel Cardoze
Michel Cardoze - Radio France

Nous sommes en 1977 et on apprend que le facteur de Pugnac détournait le courrier depuis 13 ans !

Diffusion du mardi 5 décembre 2017 Durée : 1min

Aujourd’hui, mais en 1977, Sud-Ouest annonce : le facteur de Pugnac détournait le courrier depuis 13 ans !

Pugnac est un village de la rive droite de l’estuaire. Au fil des jours on apprendra que le facteur stockait des courriers jusque dans sa machine à laver. Il ne le brûlait pas car dit il aux gendarmes : le courrier c’est sacré ! Lorsqu’il déménage, il laisse tout derrière lui. La locataire suivante découvre les montagnes de courrier et avertit les gendarmes. D’où l’affaire ; Le plus fort est que personne ne s’est étonné de courriers manquants. Aucune plainte ni réclamation n’avait été déposée ! Mais quelques semaines après la découverte des faits, des cartes de vœux de 1961 arrivent enfin à destination. La Poste, administration sérieuse, a récupéré le courrier non distribué et l’a remis en circulation. Des mandats arrivent avec 13 ans de retard, des lettres de personnes décédées depuis aussi. Les langues se délient mais dans un registre indulgent. Le facteur faisait sa tournée de verre en verre, disent les uns. Le maire du village déclare : « sur le plan professionnel c’est très grave, sur le plan familial, c’est pénible ». On apprend que le facteur qui ne sonnait pas deux fois était aussi le filleul d’un élu notable de la région. « C’était un bon gars, il a eu des malheurs, il était un peu simple d’âme ». C’est joliment dit ! « simple d’âme »…