Toutes les émissions

L'histoire du jour de Michel Cardoze

Du lundi au vendredi à 7h55 et 12h50

la forêt des Landes de Gasgogne
la forêt des Landes de Gasgogne - © Maxppp - Vincent Isore

Quand le pin des landes permet de fabriquer des crèmes et huiles pour la peau

Diffusion du mardi 26 mars 2019 Durée : 1min

Nous sommes au temps des huiles, toutes essentielles, nous sommes au temps du bon gras et des omegas bienfaiteurs.

Nous avons sous les yeux une mine à ciel ouvert d’une huile originale, celle des graines de pomme de pin. La forêt des Landes de Gascogne, vaste triangle à cheval sur les départements des Landes, de la Gironde et du Lot-et-Garonne est cette mine d’une huile dont l’exploitation a commencé au Cap-Ferret. Ainsi la presqu’ile chic n’est pas seulement mondaine et cinématographique, elle est industrieuse. C’est là que siègent et travaillent les créateurs de « Océopin », qui produisent huiles et crèmes diverses tant prisées aujourd’hui de nos petites peaux …Il faut 150 000 graines pour obtenir un litre d’huile. Avant de s’en enduire comme les méditerranéennes du temps de Platon ou de César, il convient de ramasser les pommes de pin une à une et à la main. Séchage, traitées à la chaleur les pommes libèrent les graines. Le pin fut un arbre à résine, il est désormais un arbre à huile.  C’est aussi le fruit d’une aventure familiale incarnée aujourd’hui au Cap Ferret par Marina Berger. A ceux qui comme moi regrettent le temps des saignées au hapchot, des résiniers au béret, et de la résine, l’aventure des créateurs d’Oceopin –c’est devenu une marque- procure une consolation caressante.