Toutes les émissions

L'histoire du jour avec Michel Cardoze

Du lundi au vendredi à 7h55 et 12h50

Chuck Berry à l'Alhambra,  le 9 février 1966
Chuck Berry à l'Alhambra, le 9 février 1966 - © Photo prise par Christian Perez

Quand les Pink Floyd passaient à Bordeaux devant 300 personnes ! c'étaient les concerts avant l'Arena.

Diffusion du jeudi 8 février 2018 Durée : 1min

Avant l’Arena et avant la Patinoire Mériadeck, où se produisaient à Bordeaux les artistes pourvus d’un public large ? La réponse de Michel Cardoze...

On a fêté, et on fête encore l’ouverture de l’Arena à Floirac. Mais avant, avant l’Arena et avant la Patinoire Mériadeck, où se produisaient à Bordeaux les artistes pourvus d’un public large ? Ah, il y eût l’Alhambra ! rue d’Alzon, dont il ne subsiste plus que la façade avec ses ornements symboles de la comédie, du chant, du théâtre ; cette façade est devenue celle d’immeubles résidentiels. L’Alhambra fut une belle salle avec rideau rouge pourvue d’un skating et d’un casino d’été qui permettait en saison des matinées dansantes en pleine ville. Le samedi 7 février 1948, c’est Charles Trenet qui chante à l’Alhambra. Il se produit en matinée seulement le samedi 7 février, ; mais le lendemain dimanche 8 février 1948, le fou chantant se produit en matinée ET soirée. L’Alhambra a vu défiler après la guerre toutes les têtes d’affiche du music hall. Avec un « plus » local : les tournées Tichadel, steap-tease garanti coquin, mon copain Michel, jeune trompettiste, jouant en solo une langoureuse mélopée cependant qu’une effeuilleuse s’effeuillait devant le rideau rouge, dans le halo d’un projecteur ! L’histoire de l’Alhambra salle de spectacle se termine en 1984 ; la municipalité avait racheté l’Alhambra en 1970 à Eric Bocké par ailleurs propriétaire du château Fieuzal.  Puis, la sécurité du bâtiment étant aléatoire, la ville ferme la boutique en 84 et fait affaire en 87 avec des promoteurs immobiliers. Lisez ces passionnantes archives sur l'Alhambra de Bordeaux