Toutes les émissions

L'histoire du jour avec Michel Cardoze

Du lundi au vendredi à 7h55 et 12h50

Gérard Philipe en 1954 dans le costume de Don Rodrigue.
Gérard Philipe en 1954 dans le costume de Don Rodrigue.

Qui se souvient du comédien Gérard Philipe, mort le 25 novembre 1959 ? Michel Cardoze ne l'a pas oublié !

Diffusion du mardi 27 novembre 2018 Durée : 2min

Qui se souvient du comédien Gérard Philipe, mort le 25 novembre 1959 ?

Il avait l’âge d’un jeune homme, 37 ans. Je ne l’ai vu qu’au cinéma, L’Idiot, d’après Dostoievski, un film de Georges Lampin, projeté au cinéma L’Intendance, une salle aujourd’hui disparue, une sorte de couloir rouge chic. Il est Fabrice dans le Christian-Jaque de « La Chartreuse de Parme ». Il séduit, sa voix est de velours, il fait se lever le public d’Avignon après ses stances du Cid en 1951, mis en scène par Jean Vilar. En 1952, à la rentrée, un professeur de français du collège moderne, rue du Commandant Arnould, Monsieur Michot, pipe, vélo, tweed et pantalon de golf, racontera à sa classe de sixième que le public a les larmes aux yeux en écoutant Gérard Philipe dire les vers de Corneille : « Percé jusques au fond du cœur d’une atteinte imprévue aussi bien que mortelle, Misérable vengeur d’une juste querelle…. «  Les petits garçons en culotte courte de cette classe de sixième en eurent aussi les larmes aux yeux. Inoubliable. Merci Monsieur Michot.