Toutes les émissions

L'histoire du jour avec Michel Cardoze

Du lundi au vendredi à 7h55 et 12h50

Gemmeur, un métier d'équilibriste
Gemmeur, un métier d'équilibriste - Démonstration des résiniers à Mimizan

Son grand père était gemmeur au pied de la Dune du Pyla, elle est vigneronne

Diffusion du lundi 7 janvier 2019 Durée : 2min

La culture en héritage pour cette petite-fille de gemmeur devenue œnologue.

Le Jour des Rois Mage, encore des Etrennes, encore du merveilleux, c’était hier. Je remets un cadeau : je vous raconte l’histoire d’une jeune femme devenue œnologue, vigneronne,  propriétaire d’un vignoble de moins de cinq hectares dans une appellation très prestigieuse bordelaise mais conduit à la bourguignonne. Son grand père était gemmeur au pied de la Dune du Pyla. La cabane du résinier existe encore. Ses parents fermiers dans les Landes. Elle grandit au milieu des agneaux, des pins, des volailles. Quelques rangs de vigne plantés dans le sable donnent chaque année un liquide d’époque qui la fait encore grimacer. Mais un jour, elle a 14 ans, elle découvre par hasard, chez une amie,  le goût du vin, une cave, les bouteilles, et l’histoire, le travail, la tradition qui précèdent l’enchantement de la première gorgée. Après ses études, elle voyage. Elle croisera à Seattle, USA, où elle travaille dans un vignoble, un monsieur qui deviendra son mari et vient du Cantal où son père élève des cornues de race Salers. A table, elle attaque un magret de canard lorsque les autres se racontent que le filet de cabillaud ou les saint-jacques c’est mieux pour le régime. Elle est blonde, elle noue un foulard sur le côté, elle est mince, elle dit « je suis un ours mal léché » en ne lâchant pas son téléphone tout en disant bonjour. Elle n’a pas d’accent, sauf lorsqu’elle évoque les agneaux des landes et la ferme de ses parents. Elle espère que sa mère a gardé le hapchot, l’outil qui permettait à son grand père de saigner les pins de la forêt d’usage, à La Teste du Buch. Une belle histoire de désir qui aime le travail. Alleluiah.