Replay du lundi 28 janvier 2019

"Il faut raconter, encore et encore, ce qu'ont vécu les exilés espagnols"

- Mis à jour le
Paul Senn, un photographe suisse dans la guerre d'Espagne
Paul Senn, un photographe suisse dans la guerre d'Espagne - Paul Senn, PFF, MBA Berne. Dép. GKS. © GKS, Berne"

C'était il y a 80 ans tout juste : en quelques jours, entre le 27 janvier et le 4 Février 1939, plus de 200.000 espagnols arrivent dans les P.O. après avoir franchi la frontière à Cerbère, à Bourg-Madame, à Prats de Mollo ou au Perthus. Submergé l'administration va installer une grande partie de ces réfugiés dans des camps de fortune notamment sur le littoral à Argelès, Saint-Cyprien ou au Barcarés. 

"Paul Senn, un photographe suisse dans la guerre d'Espagne
"Paul Senn, un photographe suisse dans la guerre d'Espagne - Paul Senn, PFF, MBA Berne. Dép. GKS. © GKS, Berne

Tirer les leçons de cette histoire honteuse pour le monde d'aujourd'hui où on ne tend pas assez les bras et où on a trop souvent peur de l'autre.

C'est cette mémoire et ce souvenir des camps français que conserve le Mémorial de Rivesaltes. Sa Directrice Agnés Sajaloli  était l'invitée de France Bleu Matin. Pour elle, il ne faut jamais cesser de raconter l'histoire de la retirade, pour ne pas oublier et en tirer des leçons pour notre monde d'aujourd'hui.

Pour commémorer la retirade, le mémorial de Rivesaltes propose plusieurs rendez-vous et une exposition photo itinérante : "Paul Senn, un photographe suisse dans la guerre d'Espagne"

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Gérer mes choix

Mots clés: