François Grosdidier, sénateur-maire de Woippy.
Émissions Toutes les émissions

Du lundi au vendredi à 7h45

Caravanes à Yutz : pour François Grosdidier (LR), "l'Etat renonce à faire respecter le droit aux gens du voyage"

200 caravanes sont installées depuis le 28 août sur les pelouses de l'Aéroparc de Yutz, où ils n'ont pas vocation à se rendre. François Grosdidier, président de la fédération des maires de Moselle, est l'invité de France Bleu. Il met en cause la responsabilité de l'Etat dans ce dossier.

Caravanes à Yutz : pour François Grosdidier (LR), "l'Etat renonce à faire respecter le droit aux gens du voyage"

Depuis le 28 août, 200 caravanes de gens du voyage se sont installées sur les pelouses de l'Aéroparc de Yutz, un endroit où elle ne sont pas sensées venir. Problème récurrent, notamment l'été, alors qu'il existe un schéma départemental qui prévoit la création de plusieurs aires de grand passage. Mais les communes ne font pas les travaux. "'Elles ont commencé à le réaliser, précise François Grosdidier, le président de la fédération des maires de Moselle, mais à chaque fois, la contre partie de l'Etat n'est pas venu. On a eu le cas cet été avec Metz Métropole qui a organisé l'aire de grand passage. Les gens du voyage se sont installés massivement sur le parking de Metz Expo, sans susciter aucune réaction de l'Etat qui a refusé la procédure administrative d'expulsion."

Pour le sénateur-maire LR de Woippy, le problème va même plus loin, il parle de "crise de confiance entre les maires et l'Etat parce que tous ceux qui ont tenté de faire en sont revenus. Il faut que se renoue le dialogue et que l'Etat tienne sa parole. J'avais dit au préfet que s'il tenait sa parole vis-à-vis des collectivités qui avaient respecté les obligations, les autres communes de Moselle suivraient. Parce qu'on les fait, les aires d'accueil ! La population n'en veut jamais, mais on les réalise. Mais c'est acceptable si le droit est respecté !"

Réécoutez l'intégralité de cette interview en cliquant sur le bouton "play" ci-dessus.

Partager sur :

Nous suivre sur  Facebook