Replay du mardi 31 octobre 2017

"Le tirage au sort était la mesure la plus inique pour accéder à l'université" P. Gilli président de Montpellier 3

Le gouvernement a dévoilé lundi sa réforme de l'entrée à la fac, axé sur l'accompagnement des étudiants. Une meilleure orientation plutôt que la sélection. Discours reçu avec prudence. Patrick Gilli, président de Montpellier 3 est invité de France Bleu Hérault.

Plus d'accompagnement, mais officiellement pas de sélection dans les universités
Plus d'accompagnement, mais officiellement pas de sélection dans les universités © Maxppp -

Ce "plan étudiants" annonce la fin du tirage au sort dans les filières sélectives, la mise en place d'un suivi personnalisé en terminale. Egalement les licences générales ne pourront pas refuser d'inscription, mais il faut que les étudiants les plus fragiles acceptent une remise à niveau. Une réponse au fiasco du système APB, Admission post bac, cet été.

La nouvelle plateforme numérique d'inscription dans l'enseignement supérieur, qui remplacera APB, sera dévoilée d'ici début janvier. Le nombre de voeux possibles sera réduit à dix, contre 24 actuellement, et les voeux ne seront pas classés. Autre mesure de ce plan: le rattachement des étudiants au régime général de la Sécurité sociale dès la rentrée 2018. Ils dépendent actuellement d'un régime spécifique. Un plan financé à hauteur d'un milliard d'euros sur le quinquennat.