Replay du lundi 25 juin 2018

Denis Klumpp, président de l'Association régionale d'études et d'action auprès des tziganes

- Mis à jour le

C'est un problème qui se pose régulièrement tous les ans à cette époque: l'accueil des gens du voyage. Dans l'Hérault, de nombreux campements non autorisés sont apparus ces dernières semaines, aux abords d'un rond point ou sur des terrains communaux. Ce qui provoque parfois de vive tensions.

Les gens du voyage occupent parfois des terrains qui ne leurs sont pas destinés
Les gens du voyage occupent parfois des terrains qui ne leurs sont pas destinés © Maxppp - Maxppp

Ce vendredi, plusieurs convois de gens du voyage ont bloqué des axes routiers dans plusieurs départements du sud de la France, y compris dans l'Hérault, pour dénoncer l'absence d'aires d'accueil ou l'accueil qu'on leur réserve quand ils s'installent illégalement sur un terrain.

Denis Klumpp, Président de l'AREAT, l'Association Régionale d'Etudes et d'Action auprès des Tziganes, une association qui sert souvent d'intermédiaire entre la communauté des gens du voyage et les élus, était l'invité de France Bleu Hérault ce lundi matin.

Mots clés: