Replay du mercredi 31 octobre 2018

Claire Testa, de la Ligue des droits de l'Homme à Montpellier

- Mis à jour le

La menace planait sur les demandeurs d'asile qui vivent dans deux squats de Montpellier, soit environ 300 personnes. Des hommes seuls et des familles.

Évacuation du squat de l'avenue de Lodève en 94
Évacuation du squat de l'avenue de Lodève en 94 © Maxppp -

Le squat du Château, quartier de la gare, et le squat des archives aux Beaux arts. Ils craignaient d'être évacué avant jeudi 1er novembre, c'est à dire avant le début de la trêve hivernale. Finalement, les autorités ont décidé de ne pas évacuer.

Bonne nouvelle a priori pour les associations qui leur viennent en aide mais pas tant que ça.

Claire Testa, notre invitée ce matin, nous explique pourquoi.