Replay du mercredi 30 janvier 2019

VIDEO - Marc Chevallier: "Si on réduit encore la pêche en Méditerranée, il n'y aura plus un seul chalutier à Sète !"

- Mis à jour le

Bruxelles s'apprête à mettre en place un nouveau plan européen de gestion de la pêche en méditerranée. Les discussions commenceront lundi 4 février. Marc Chevallier, ancien président du port de Sète et actuel président de la commission Méditerranée au conseil économique et social s'inquiète.

Marc Chevalier, ancien président du Port de Sète, et actuel président de la commission Méditerranée au Conseul Economique et Social d'Occitanie
Marc Chevalier, ancien président du Port de Sète, et actuel président de la commission Méditerranée au Conseul Economique et Social d'Occitanie © Radio France - Guillaume Roulland

Les pêcheurs méditerranéens, et donc ceux de Sète, sont très en colère après l'Union Européenne.

Bruxelles s'apprête en effet à mettre en place un nouveau plan européen de gestion de la pêche en méditerranée. Et ce plan prévoit notamment de réduire l'effort de pêche. 

Pourquoi ? Parce que certaines espèces se raréfient, ou que la taille de certains poissons diminue. 

Mais ça n'est pas de notre faute, disent les pêcheurs, mais celle de la pollution. 

Marc Chevallier, ancien président du port de Sète et actuel président de la commission Méditerranée, au conseil économique et social, était notre invité en direct et en studio ce mercredi matin.

Mots clés: