Replay du jeudi 19 septembre 2019

VIDEO - Philippe Berta: "Pour les scientifiques, une loi sur la bioéthique tous les 7 ans c'est trop long !"

- Mis à jour le

L'extension de la PMA aux femmes seules ou couples de lesbiennes a été adoptée en fin de semaine dernière en commission parlementaire et sera discutée à partir de mardi dans l'hémicycle. Mais pour les scientifiques, elle occulte beaucoup d'autres sujets importants contenus également dans cette loi.

Philippe Berta, généticien, député et co-rapporteur du projet de loi sur la bioéthique
Philippe Berta, généticien, député et co-rapporteur du projet de loi sur la bioéthique © Radio France - Guillaume Roulland

L'extension de la PMA aux femmes seules ou aux couples homosexuels a provoqué beaucoup de débats et va surement encore en susciter d'autres dans l'hémicycle la semaine prochaine.

Mais est-ce que c'est pas l'arbre qui cache la forêt ?  

Ce projet de loi, c'est aussi la recherche sur les cellulles souche, sur l'anonymat des donneurs de sperme, et la recherche en génétique également.

Pour Philippe Berta, député Modem du Gard, co-rapporteur de ce projet de loi, ancien chef d'équipe à l'institut de génétique humaine de Montpellier et actuel directeur du Master Biologie-Santé à l'université de Montpellier, il ne va pas encore assez loin.

En particulier en terme de dépistage des maladies rares chez les nouveaux nés.

Il était l'invité de France Bleu Hérault matin ce jeudi.

Mots clés: