Replay du jeudi 7 janvier 2021

Romain Ceccarini, ancien bénévole et salarié du Refuge en dénonce les dysfonctionnements.

- Mis à jour le

La direction du Refuge, cette fondation créée à Montpellier au début des années 2000 pour venir en aide aux jeunes LGBT rejetés par leurs familles, est dans la tourmente. Romain Ceccarini, ancien bénévole et salarié du Refuge, qui dénonce les agissement de ses deux dirigeants, était notre invité.

Le Refuge a été créé en 2003 à Montpellier pour venir en aide aux jeunes LGBT rejetés par leurs familles
Le Refuge a été créé en 2003 à Montpellier pour venir en aide aux jeunes LGBT rejetés par leurs familles - Capture d'écran

C'est une affaire que nous avions évoqué juste avant les fêtes. La direction du Refuge, cette fondation créée à Montpellier au début des années 2000 pour venir en aide aux jeunes LGBT rejetés par leurs familles et qui intervient désormais sur tout le territoire français, est dans la tourmente.

Ses deux principaux dirigeants, Nicolas Noguier, son fondateur et président, ainsi que son compagnon, Frédéric Gal, qui occupe le poste de directeur de la Fondation, ont décidé juste avant Noël de se mettre en retrait de l'association. Et ceci en raison des accusations de harcèlement moral ou sexuel dont ils font l'objet de la part d'ancien bénévoles ou salariés du Refuge.

Une cinquantaine d'anciens bénévoles mettent en cause le couple Noguier/Gal, à la fois en terme de harcèlement, mais aussi concernant les conditions d'accueil et la prise en charge de certains pensionnaires. 

Romain Ceccarini, ancien bénévole puis salarié de la délégation Ile de France du Refuge, était notre invité ce jeudi matin.

Mots clés: