Replay du mardi 27 octobre 2020

"Il n'y a aucun chiffre qui prouve que dans les salles de sports il y a des clusters" Nicolas Mousquès

- Mis à jour le

Suite au passage du Gard en zone d'alerte maximal,les salles de sports ont du fermer. C'est une décision "incohérente" pour Nicolas Mousquès, nîmois et président du groupe Impulsion qui gère au total 50 clubs de sports en France.

Les salles de sports ont fermé dans le Gard (photo d'illustration)
Les salles de sports ont fermé dans le Gard (photo d'illustration) © Radio France - Maxppp

Les salles de sports sont fermées dans le Gard depuis ce samedi 24 octobre avec les nouvelles mesures liées à la lutte contre le Covid. Nicolas Mousquès, nîmois et président du groupe Impulsion, qui représente plusieurs enseignes de salles de sport (Planète Fitness, Easy Fit, Proxiforme, Run'up), 50 clubs au total en France, notamment à Nîmes, Alès, mais aussi Montpellier, Sète, Béziers était l'invité de France Bleu Gard à 8h20, selon cette décision de fermer les salles de sports n'a pas sens. 

Nous allons nous battre

Nicolas Mousquès estime que la fermeture des salles de sports et une mesure : "incohérente" avant d'ajouter " aujourd'hui il n'y a aucun chiffre qui prouve que dans les salles de sports il y a des clusters". Nicolas Mousquès explique qu'il va se battre pour que les salles de sports puissent rouvrir rapidement "pour travailler, continuer à faire notre métier et surtout maintenir les gens en forme et dans une bonne état de santé".