Replay du mardi 26 janvier 2021

Coronavirus : "Des collèges tournent à trente élèves par classe" s'alarme Fabienne Langoureau du SNES FSU 06

- Mis à jour le

La déléguée départementale du SNES FSU était l'invité de France Bleu Azur Matin ce mardi à l'aube d'une mobilisation des enseignants.

Des élèves en classe illustration
Des élèves en classe illustration © Radio France - Claire Leys

Profs, étudiants, infirmières scolaires et parents d'élèves devraient se rejoindre pour battre le pavé, ce mardi 26 janvier. Un appel à la grève et à la mobilisation a été lancé par six organisations syndicales, afin de réclamer de meilleurs salaires pour les enseignants, mais aussi dénoncer la gestion de la crise du Covid-19, alors que plane toujours la perspective d'un troisième confinement.

Des mesures sanitaires impossibles à respecter 

La déléguée départementale du SNES FSU, principal syndicat enseignant, Fabienne Langoureau, dénonce un danger pour les enseignants. 

"Comment voulez vous qu'on respecte les deux mètres de distanciation avec trente élèves par classe ?" 

Il fallait anticiper dès le mois de mai selon Fabienne Langoureau qui explique le ministère n'a pas pris les mesures suffisantes l'été dernier. En adaptant les salles de classe notamment en matière d'aération. 

"Nous ne sommes pas pour fermer les écoles, collèges, lycées, mais il faut pouvoir enseigner avec un minimum de précautions" 

Trop peu de postes pour protéger

L'an prochain le rectorat de Nice table sur l'arrivée de 2.462 élèves de plus "l'équivalent de trois gros collèges" selon la secrétaire départementale. Et malgré tout on va supprimer 20 équivalents temps plein. 

"Il faudrait pour tenir les mesures sanitaires 150 postes en plus dans l'académie de Nice"

Mots clés: