L'invité de France Bleu Azur matin

Du lundi au vendredi, à 7h50

Le tarmac de l'aéroport de Nice.
Le tarmac de l'aéroport de Nice. © Radio France - Laurent Vareille

Le directeur de l'aéroport de Nice explique comment il envisage zéro pollution d'ici dix ans

Diffusion du jeudi 16 janvier 2020 Durée : 6min

Le président du directoire des aéroports de la Cote d'Azur détaille l'objectif de "zéro pollution" au sol d'ici dix ans à l'aéroport de Nice.

L'aéroport de Nice-Côte-d'Azur est le seul, avec Lyon, à s'engager sur un objectif aussi ambitieux en matière de préservation de l'environnement. Dans 10 ans, il ne veut plus émettre un gramme de gaz à effet de serre, un objectif zéro carbone et sans passer par la compensation. Comment est-ce possible ? Dominique Thillaud, président du directoire des aéroports de la Cote d'Azur, détaille le projet. 

"Il y aura un passage des véhicules à l'électrique, arrêt du chauffage au gaz au terminal 1 et de la clim au gaz, pareil à la gare de fret, utilisation du photovoltaïque, on va planter des arbres dans un périmètre autour de l'aéroport" 

Mais le directeur de l'aéroport ne s’arrête pas à la pollution au sol. Il évoque aussi une politique d'incitation à réduire l'utilisation de carburant polluant auprès des compagnies aériennes. "On veut leur proposer une réduction des redevances d'atterrissage (entre 5 et 10 %) si les avions proposent de réduire leur émissions de Nox  (dioxyde d'azote) au roulage, il faut qu'ils utilisent des moteurs qui émettent moins de CO2." détaille le patron de l'aéroport. 

Dominique Thillaud qui reconnait aussi dans l'interview que la pollution sera toujours présente autour de l'aéroport, puisque les rotations vont augmenter. L'aéroport de Nice comptera 18 millions de passagers en 2026. En 1 an le nombre de rotation a augmenté de 1,8 % (2019) mais les avions accueillent plus de passagers (130 en moyenne par appareil , c'était 82 il y a 10 ans).