L'invité de France Bleu Azur matin

Du lundi au vendredi, à 7h50

des centaines de manifestants à Nice le 24 septembre 2019
des centaines de manifestants à Nice le 24 septembre 2019 © Radio France - Violaine ILL France Bleu Azur

Violences policières : Le communiste niçois Robert Injey appelle à la démission de Christophe Castaner

Diffusion du vendredi 17 janvier 2020 Durée : 5min

Alors que des violences policières sont dénoncées par les partis de gauche et les syndicats, le communiste niçois Robert Injey appelle à la démission du ministre de l'intérieur.

Près de 4.000 manifestants d'après la CGT ont défilé ce jeudi soir dans les rues de Nice pour réclamer une nouvelle fois le retrait de la réforme des retraites. La police a compté un millier de personnes. Les manifestants ont marché avec des flambeaux entre la gare de Nice et la place Masséna. Nouvelle forme de mobilisation contre la réforme des retraites alors que le mouvement semble perdre le soutien des français. 57% des français souhaitent que le mouvement s'arrête selon un sondage Odoxa pour France Info. 

Mouvement inédit pour le PCF Niçois

Pourtant le communiste Robert Injey est catégorique : le mouvement est inédit et va perdurer. 

"Il y a des manifestants tous les jours. Ce jeudi soir il y avait 4.000 manifestants en pleine nuit pour une marche aux flambeaux, c'est inédit à Nice. Un sondage ne fait pas abstraction de la réalité de la colère" Robert Injey

Le communiste évoque aussi le climat social tendu et les violences policières qu'il dénonce : "On a un schérif à la tete de la police, Christophe Castaner doit démissionner"