L'invité de France Bleu Azur matin

Du lundi au vendredi, à 7h50

Coronavirus - Illustration
Coronavirus - Illustration © Radio France - Lagain Aurelie

"Il faudra peut-être fermer les écoles" : le syndicat enseignant SNES-FSU 06 inquiet face au Coronavirus

Diffusion du lundi 2 mars 2020 Durée : 5min

Flou artistique pour cette rentrée des classes dans les Alpes-Maritimes. Les consignes autorités face au Coronavirus sont contradictoires. Les enseignants sont inquiets.

C'est la rentrée des classes ce lundi dans les Alpes-Maritimes après les vacances d'hiver. Rentrée dans le flou pour les parents, les enseignants avec l'épidémie de Coronavirus.  130 malades, sept cas dans les Alpes Maritimes. Trois régions de l'Italie voisine considérées comme zones à risques : la Vénétie, la Lombardie, l'Emilie Romagne. Finalement les élèves sont accueillis sans exception mais la décision est tombée tard ce dimanche dans la cacophonie générale. 

"Beaucoup de parents ne sont pas au courant des nouvelles consignes qui sont tombées très tard" Gilles Jean, secrétaire Départemental du syndicat du primaire  SNUIPP - FSU

Manque de produits d'hygiène dans les écoles 

Le syndicat enseignant déplore aussi de ne pas avoir été préparé à cette rentrée sur fond de Coronavirus. "Il n'y a pas de masques, de gants dans les écoles, de solution hydroalcoolique" explique Gilles Jean avant d'ajouter "les écoles sont un nid à microbes, il y a une concentration d'enfants qui postillonnent qui toussent et qui sont pas habitués aux gestes de précautions, on est inquiet". 

Fermer les écoles est une option 

Le syndicat appelle à des prises de précautions (le recteur d'académie de Nice doit réunir ce mardi les personnels) il se demande aussi à partir de quand les écoles doivent fermer : "en cas de propagation il faut évidemment fermer les écoles et établissement" termine Gilles Jean secrétaire Départemental du syndicat du primaire  SNUIPP - FSU

Mots clés