Replay du mercredi 27 janvier 2021

"Il manque 10% de juges au tribunal de Nice" s'inquiète le procureur Xavier Bonhomme

- Mis à jour le

Au sortir d'une année marquée par deux confinements, le procureur de Nice fait le point sur l'état du système judiciaire et s'inquiète d'un manque de magistrat.

Le procureur de Nice, Xavier Bonhomme, invité de France Bleu Azur Matin
Le procureur de Nice, Xavier Bonhomme, invité de France Bleu Azur Matin © Radio France - Fabien FOUREL

La pandémie "CO-VIDE" les tribunaux. France Bleu Azur vous révèle ce mercredi matin qu'il y a eu 30% d'affaires pénales en moins au parquet de Nice en 2020. Pendant le premier confinement entre le 17 mars et le 11 mai l'activité judiciaire a  en effet baissé dans les tribunaux de Grasse et de Nice. L'été dernier aussi avec l'absence des touristes étrangers, l'annulation des concerts. 

Moins de délinquance 

Il y a eu moins de bagarres, moins de pickpockets souligne la Procureur de Grasse. Mais il y a eu de nouveaux phénomènes, des fêtes immenses dans des villas louées, ou dans des locations Airbnb. Les affaires de violences intra-familiales se sont multipliées reconnnait également le procureur de Nice, Xavier Bonhomme. 

Des délais rallongés

Surtout le procureur s'inquiète du ralentissement de la justice. Le premier confinement a marqué un coup d’arrêt alors que la situation était déjà préoccupante (14 mois de délais en moyenne pour un procès en correctionnelle en janvier 2020). Depuis le confinement la situation s'est donc aggravée avec plusieurs années pour un procès. 

"On manque de juges. Les postes vacants de magistrats au siège sont de l'ordre de 10%"

Le Procureur de Nice salue aussi les effectifs de son parquet qui ont du gérer en quelques mois le confinement, mais aussi la tempête Alex et la recherche des corps des victimes et enfin l'attentat de Nice. 

Regarder l'interview de 7h50 du Procureur de la République de Nice

Mots clés: