Replay du mardi 25 mai 2021

"On impose les technologies avant la loi" : Michel Henry, auteur d'une enquête sur la vidéosurveillance

- Mis à jour le

Une enquête publiée dans la revue le XXI annonce que Nice et Cannes sont championnes de la surveillance vidéo. Le journaliste à l'origine de l’enquête détaille.

La police municipale face aux caméras illustration
La police municipale face aux caméras illustration © Radio France - Tifany Antkowiak

Serons-nous demain tous surveillés, tous tracés par les caméras et les technologies qui fleurissent dans l'espace public ? Le magazine XXI sort dans son dernier numéro du printemps un dossier intitulé "La France qui se flique, et qui aime ça" !  (disponible en librairie depuis le 30 avril). Depuis 25 ans, les caméras de vidéosurveillance se multiplient, dans nos villes et nos villages. Nice est devenue un laboratoire où l'on teste la reconnaissance faciale, où l'on forme des policiers municipaux à piloter des drones. Le journaliste Michel Henry auteur de l’enquête explique : 

"On impose les technologies avant la loi"

Les municipalités comme Nice, vont plus vite que la législation et au-delà de leurs droits au titre de l’expérimentation explique ainsi le journaliste. Qui détaille notamment : "la reconnaissance faciale utilisée lors du dernier Carnaval, avant même l'avis de la CNIL" 

Le risque du piratage informatique qui plane 

Le risque avec ce genre de technologies c'est que certaines municipalités qui possèdent les données et les images de leurs habitants sont piratées. 

"On entend tous les jours des problèmes de piratage, les données sont siphonnées par des gens mal-intentionnés. Ces images sont conservées entre 15 jours et un mois" 

Par ailleurs Nice reçoit tous les jours la visite de société et PME qui veulent vendre leurs solutions technologiques de surveillance. 

Cannes également concernée 

Cannes compte le plus grand nombre de caméras par habitants (dont certaines sont équipées de haut-parleurs) Certains se sentent protégés, rassurés. D'autres dénoncent une surveillance généralisée de l'espace public, potentiellement dangereuse pour nos libertés individuelles une intrusion dans nos vies privées.
 

Mots clés: